Sestiere du Castello à Venise

Le quartier du Castello dans Venise

Le Castello, c’est le plus grand sestiere de Venise : il recouvre toute la queue du poisson de la Sérénissime, en partant de la piazza San Marco et des abords du Ponte di rialto, jusqu’à la limite avec l’île de santa Elena formée par le Rio dei Giardini.
Il doit son nom à la forteresse qui se tenait sur l’île de San Pietro qui compose une petite excroissance au milieu de sa nageoire.

Carnaval de Venise 2018
quartier cannaregio de Venise
Visiter le Dorsoduro sestiere Venise

Pourquoi visiter le quartier du Castello ?

Oriane : J’ai envie de voir la Venise authentique, celle qui vit pour et par ses habitants, celle pour qui le tourisme n’est pas la vitrine principale…

Angel : Que penses-tu alors d’une promenade dans le Castello ? La moitié ouest : en 3h c’est déjà beaucoup…

Oriane : Bonne idée ! Alors quittons le sestiere de San Marco, en passant derrière la basilique.

En traversant le pont au bout de la calle San Marco, on a une jolie vue sur l’arrière du Ponte dei Sosperi. C’est une des portes d’entrée du Sestiere del Castello.
On est alors immédiatement dans un quartier plutôt résidentiel, ce qui contraste avec les ruelles qui se trouvent derrière la place Saint Marc, où, boutiques, restaurants et beaux hôtels vénitiens se succèdent.

Angel : ouf ! Un peu de calme !

Oriane : oui, il y a déjà moins de monde, mais le canal Rio Canonica qui passe sous le pont des soupirs est un véritable embouteillage de gondoles !

Angel : avançons dans le Castello…

Dans ce coin de Venise, les canaux semblent plus larges, les maisons de 2-3 ou maximum 4 étages sont desservies par des ponts privés et sont agrémentées de nombreux balcons et altane.

Pont privé dans quartier Castello Venise
Pont privé dans le Castello Venise

Les façades sont souvent abimées. Elles n’ont vraisemblablement pas été rénovées pour les touristes ! On aperçoit derrière des grilles ou par-dessus des murs, des petits jardins intérieurs. Il y a ici de la végétation, ce qui est assez rare à Venise.

quartier castello
Façades dans le quartier du Castello

On arrive assez vite sur le campo santa Maria Formosa où trône l’église du même nom.

Oriane : Oh, cette place est vraiment grande ! Tu as vu le grand puit devant l’église ? Ça me rappelle que le vin de midi m’a donné soif… Il y a un bar ici, à l’angle de la calle Lunga Santa Maria Formosa… en plus ils vendent aussi des pâtisseries, allons-y !

Angel : Installons-nous sur cette table. Tu prends quoi Oriane ?

Oriane : heu… un fanta et une tartelette à l’abricot.

Angel : Ok je commande. « ciao Signore, una birra, un fanta una fritela e una tarta di albicocche per favore »

Oriane : Pas terrible cette tarte !

Angel : Y’a mieux aussi en fritela. Grasse à l’extérieur et sèche à l’intérieur… Et tu as vu la note ?

Oriane : fais voir ? 15 euros ??? Ils ont dû se tromper…

Angel : « signore, mi scusi, penso che ci sia un errore sul biglietto… Abiamo avuto due drink e due pasticcini… »

…….

Angel : Et bien non… Pas d’erreur ! Une arnaque pour touristes… Le prix est tout simplement majoré d’environ 50% si on s’assoit !

Oriane : non seulement ce n’est pas bon mais en plus ils se foutent de nous ! On va les citer dans notre blog ceux-là ! Si t’as soif, bois à la fontaine qui se trouve sur la place !

quartier Castello Venise
Le Bar à arnaque du Campo Santa Maria Formosa

Un peu fâchés de s’être fait pigeonner (c’est vrai qu’il y a beaucoup de pigeons à Venise… ), on repart un peu plus vers l’est.
Je me dis qu’il ne faut pas non plus rester sur cette impression négative, car même si les gens vivent du tourisme, beaucoup sont accueillant et n’abusent pas de notre naïveté…
Il faut juste éviter les terrasses ou les boutiques trop bien placées.

Oriane : Puisqu’on est ici, poussons jusqu’à la libreria Acqua Alta ! La belle costumée, notre amie Florine m’a proposé de passer prendre des photos à 14H dans ce lieu culte de Venise !

Angel : c’est parti, allons-y !

C’est un cadre vraiment typique à découvrir absolument… Elle fait partie de nos boutiques insolites coup de cœur

quartier castello
Libreria Acqua Alta - quartier castello

Après un bon moment passé en sa compagnie et après avoir pris plus de 150 photos complétant nos photos du carnaval de Venise 2018 – devant la librairie Acqua Alta, dans les escaliers construits avec des livres, dans le petit salon de lecture qui donne sur le canal – on reprend notre visite du quartier du Castello.

On marche à travers des ruelles, étroites… Certaines font moins d’un mètre de large… C’est pour nous un véritable labyrinthe entre des maisons très anciennes.
Dans les canaux plus de gondoles. Seulement des barques à moteur qui transportent des marchandises ou des matériaux de construction. Les boutiques de souvenirs ont été remplacées par : ici une épicerie, là une quincaillerie, un salon de coiffure, un magasin de peinture et bricolage, un grossiste qui vend des équipements pour les restaurants, une petite boulangerie…
Une barque qui fonce sur un canal, musique à fond, réussi son virage de justesse en rebondissant sur une barrière de planches de bois qui protège le bâtiment de briques pourtant bien abimé.

quartier castello
Protection en bois pour les virements de bord non contrôlés des bateaux à moteur

De petits campielli ornés de leur puit et décorés de leur linge étendu en travers, en ruelles sans issues qui plongent dans un canal, on se perd dans cette Venise de la vraie vie vénitienne.
Pas celle du musée à ciel ouvert et du parc d’attraction géant, mais celle des habitants qui résident ici

Oriane : Tu te souviens le récit d’une acqua alta que nous a fait une habitante de Venise ?

Angel : Oui ! Quand elle est sortie du travail, les rues étaient bien inondées… Heureusement, grâce aux alertes émises via des applications sur smartphone, elle s’y attendait et avait pris ses bottes.
Mais à certains endroits, l’eau arrivait en haut des bottes et menaçait d’y pénétrer à chaque fois qu’un bateau passait provocant une vague. Seule solution pour elle : passer par les rues les plus élevées et se percher comme elle pouvait lorsqu’une vague arrivait… Mais pourquoi me parles-tu de cela maintenant ?

Oriane : Parce qu’elle nous a raconté avoir été obligée de se percher en travers d’une ruelle, pieds contre un mur et mains contre le mur en face le temps du passage d’une vague ! En voyant ces ruelles très étroites qui ont des petits accès à des canaux, j’imagine bien la scène !

Voici un bar typique, La Taverna Da (au 3187), un que seuls les habitants du quartier fréquentent.
Une déco aux goûts passés, non renouvelée qui présente une série de coupes de victoires sportives, notamment de la Juventus… Le rendez-vous des supporters de foot les soirs de match ?
Ça peut être immersif de s’y trouver pour une de ses soirées animées !
Et puis surprise, un peu plus loin, au 3183 à l’angle de la rue : le Bar al Canton qui rend hommage à Hugo Pratt par des fresques de Corto Maltese sur ses vitres.

Hugo Pratt - Corto Maltese
Bar al Canton dédié à Corto Maltese - Quartier Castello

Plus on s’enfonce vers l’est loin de l’agitation, plus on se trouve entre des maisons anciennes.
Elles sont faites de briques et plus ou moins recouvertes de crépis qui part en morceau.
Partout des puits, des ponts, des altanes et des cheminées… Les appareils photos fonctionnent à fond !

Et puis on arrive dans une zone d’immeubles plus récents, peut-être des années 50. Des bâtiments de 2 étages, autour de grandes places avec leurs puits hexagonaux, comme ici sur le campo Santa Ternita.

puit
Puit dans le quartier Castello de Venise

Et même des bâtiments longs et alignés, un peu comme nos anciens HLM. Plusieurs fois nous nous trouvons en face de longs murs de brique.

Oriane : Nous devons approcher de l’Arsenal, nous irons pour une prochaine promenade !

Angel : oui, remontons vers le nord… Montre-moi la carte…

Oriane : jusqu’à maintenant, à chaque fois que tu as voulu jouer au GPS on a fait des kilomètres de marche en plus !

Et c’est un peu ce qu’il s’est encore passé… A Venise, on marche, mais on ne sait jamais vraiment dans quelle direction du fait des formes sinueuses des rues et des nombreux culs de sac.
On se trouve maintenant sur une place bordée d’un grand mur.

Angel : Ce truc là ça doit être une caserne militaire désaffectée, une dépendance de l’arsenal voisin !

Oriane : Mais il y a aussi des bâtiments religieux… Tout est imbriqué…

Angel : Regarde, il y a une liaison entre ces bâtiments et les grands murs qui délimitent la zone militaire. Au-dessus des colonnes, là !

Des grandes colonnes couleur brique et blanche soutiennent une sorte de passerelle couverte, reliant les deux parties de la caserne militaire désaffectée.

C’est amusant de visiter un lieu en essayant de comprendre où on est et à quoi ça correspond !
D’ailleurs, en regardant la carte et en lisant les noms de lieux sur les murs (Ramo al ponte San Francesco), on voit qu’on est tout prêt de l’église et du couvent des franciscains de la vigne mais on n’arrive pas à se situer vraiment.

De l’autre côté du pont, nous y voici. Une grosse église de style renaissance avec une imposante façade, et son couvent. Son clocher très haut ressemble à s’y méprendre au campanile de San Marco.
C’est la chiesa et le couvent de San Francesco della vigna. Ce nom est du au fait que cet ensemble a été construit à l’emplacement de vignes données par le Doge au 13ème siècle aux frères franciscains.
L’intérieur de l’église mérite un coup d’œil pour ses nombreux tableaux notamment de Véronèse et d’Antonio Vassilacchi, et pour sa chapelle : chiesa di san francesco della vigna.

Angel : Oh, regarde, c’est l’entrée du couvent ! La porte est grande ouverte !

Oriane : On doit pouvoir rentrer alors… Mais en silence…

Un premier cloitre entoure un joli jardin, une statue de Saint François et un puit sur lequel est gravé la date de 1722 en chiffres romains.
Le sol autour du cloitre est fait de tombeaux de nobles vénitiens dont les plus anciens datent du XVème siècle. Un second cloitre plus petit entoure une cour et son vieux puit.

Chiesa di San Francesco della vigna
Couvent San Francesco della vigna - Venice
Vieux puit du couvent san Francesco della Vigna

Oriane : Quelle chance on a eu de découvrir ces lieux… Dans les guides touristiques, ces cloitres ne sont jamais décrits… Pourtant, ils valent vraiment le coup !

Angel : C’est vrai… Quand on regarde «que voir dans le Castello », tous nous indiquent la basilica dei santi Giovanni e Paolo.

Oriane : et bien allons-y ! D’après le plan, il suffit de traverser le rio di Santa Giustina et d’aller tout droit. Cette église se trouve juste à côté de l’hôpital, à la limite du Cannaregio.

Ha oui ! il n’aurait pas fallu la rater ! Pour la visiter il faut débourser 3€50 mais ça vaut la peine.
Il s’agit d’une très imposante église gothique qui date des XIIème et XIVème siècles. Sa nef serait la plus vaste du monde : elle mesure 100m par 30m !
C’est un véritable panthéon où reposent pas moins de 25 doges ! Certains tombeaux sont ornés de magnifiques sculptures.
On admire aussi à l’intérieur des œuvres de Bellini, Véronèse et Piazzetta. A voir aussi : un grand vitrail en verre de Murano.

Juste à côté on admire la façade Renaissance de la Scuola Grande Di San Marco, façade aujourd’hui de l’hôpital de Venise.

Angel : On a fait un sacré tour là… On pourrait peut-être prendre le chemin du retour !

Oriane : Par où peut-on rejoindre l’autoroute ?

Angel : Par-là, viens, elle démarre sur le campo San Giovanni e Paolo. Suivons la direction du Rialto pour rentrer !

Oriane : Faut expliquer… Ce qu’on appelle l’autoroute, ce sont les itinéraires « jaunes » indiqués sur les murs et les plans. Ils permettent de rejoindre les points principaux de la ville sans se perdre… ça peut être très utile quand on en a plein les jambes !

Tiens, le long du Rio dei Mandicati, tu peux aussi admirer un squaro, c’est-à-dire un atelier de fabrication et réparation de gondole…
Mais on va s’arrêter là, car on arrive dans le Cannareggio !

gondole Venise atelier
Squarro dans le quartier du Castello
Visiter le quartier du Castello
5 (100%) 5 votes
avatar
  Suivre le fil  
Me notifier des
velit, quis mattis Aenean massa consequat.