Prendre de la hauteur à Venise: les plus belles vues.

De temps en temps, on aime s’élever…

Oui, s’élever par nos découvertes, par nos réflexions, par nos lectures. A Venise, s’élever culturellement, c’est assez facile, tant il y a de visites à faire, de symboles insolites à analyser, de rencontres authentiques à faire.

Se perdre dans Venise, rechercher notre “clavicule de Salomon” comme dans notre “Fable d’Oriane et Angel à Venise” est un outil inépuisable pour ouvrir nos esprits à l’histoire, aux histoires des gens, à la géographie de la lagune et à la vie si particulière qui en découle.

S’élever, c’est aussi s’élever au sens propre. Monter au-dessus des toits de Venise pour appréhender sa grandeur, en même temps que sa beauté comme si on la voyait depuis le ciel, les nuages dans lesquels on aime aussi se perdre!
Oriane & Angel

santa maria della salute Venise
Santa Maria della Salute

L'avis d'Angel

Angel: Oh là là! Faut pas leur dire qu’on aime se perdre dans les nuages! On va passer pour des hurluberlus!

L'avis d'Oriane

Oriane: Et alors? J’assume! Pour ressentir Venise, il ne suffit pas de suivre un circuit touristique. Il faut se perdre, s’interroger, s’ouvrir à l’inconnu! Et si pour ça il faut un brin de délire, s’il faut planer, je n’hésite pas… Et plus je le fais, plus j’ai envie de le faire.

Angel: Tu as raison, vivons Venise comme on l’aime. Ouvrons nos coeurs à elle, scrutons ses secrets!

Oriane: Je crois que le lecteur qui nous a suivis jusque là, mérite qu’on lui dise où aller pour voir Venise depuis le ciel sans avion ni montgolfière!

Panorama depuis le Campanile de Saint Marc ⭐⭐⭐⭐⭐

Le panorama le plus évident, auquel on pense immédiatement, c’est bien sur le campanile de San Marco. Situé à l’angle de la piazza San Marco et de la Piazzeta du même nom, il domine la cité de ses 98m. Avant de vous en donner l’accès et de vous en raconter la vue, nous vous invitons à découvrir l’histoire du campanile de Saint Marc.

Angel: il est super smooth cet ascenseur! Te rappelles-tu Oriane, à quel étage on doit descendre?

Oriane: Autant aller jusqu’en haut, pour l’instant je n’ai pas besoin d’aller aux toilettes!

Angel: oui, et je pense que la vue sera plus belle car à mi-chemin, il n’y a que de toutes petites fenêtres entourées de briques…

On accède au sommet du Campanile de Saint Marc par un ascenseur puis on découvre les 5 cloches dont la plus grosse, la Marangona, une cloche de bronze d’un diamètre de 180 cm dont le son atteignait l’Arsenal à la pointe du Castello. Elle retentissait pour indiquer le début et la fin de la journée de travail. Ses sœurs avaient aussi chacune une fonction propre: la Nona (156 cm de diamètre), sonnait à midi et minuit; la Trottiera (138.5 cm de diamètre) annonçait, à l’intention des nobles, le début du conseil; la Pregadi (129 cm de diamètre) sonnait pour les réunions du sénat, pour toutes les fonctions religieuses et au lever du soleil; la Renghierta (116 cm de diamètre) annonçait les exécutions capitales qui avaient lieu entre les colonnes de la Piazzeta.

Puis on découvre une vue époustouflante à 360° sur toute la lagune. La ville, avec le grand canal et ses palais, les méandres de ses petits canaux et de ses ruelles, ses églises, s’offre à nous aux premiers plans, tandis que plus loin, l’ensemble de la lagune et de ses îles nous sont dévoilées. Par temps clair, on peut même apercevoir, vers le nord, les montagnes des Dolomites (massifs des Alpes qui séparent l’Italie de l’Autriche). Le meilleur moment pour profiter du plus bel éclairage est le matin mais le coup d’œil au coucher du soleil ou l’atmosphère nocturne de la sérénissime vue d’en haut sont également magiques.

Campanile Venise
Campanile Venise

Bien sur, comme toute visite incontournable à Venise, la visite du campanile de Saint Marc est très prisée. Elle nécessite donc de la patience ou de l’anticipation en achetant un billet coupe-file.

Panorama depuis le Campanile de l’église de San Giorgio Maggiore ⭐⭐⭐⭐

En face de Saint Marc, de l’autre côté du bassin du même nom, se dessine un autre campanile, celui de la chiesa di San Giorgio Maggiore qui se trouve sur l’île de San Giorgio, à la pointe de la Giudecca. On y accède en empruntant la ligne de vaporetto 2

Oriane: Nous avons bien fait d’entrer dans cette église! Elle est vraiment magnifique!

Angel: Complétons la visite en montant au campanile. L’accès se trouve par là, il y a un ascenseur.

La vue depuis ce campanile est extraordinaire!

Au nord et au nord-ouest, le bassin de Saint Marc et son flux incessant de bateaux de toutes tailles, au loin les quais de la Riva degli Schiavoni prolongé à l’ouest par la façade brillante du palais des doges qui laisse deviner les dômes de la basilique de Saint Marc, puis le Campanile de Saint Marc de l’autre côté de la Piazzeta du même nom. Un peu plus près, la Pointe de la Dogana avec sa somptueuse église Santa Maria della Salute, est garante de la santé de La cité des Doges.

Puis au sud et au sud-ouest, nous voyons au tout premier plan les toits de l’église, un peu plus loin, l’île de la Giudecca et plus au sud la longue bande du Lido qui ferme la lagune de Venise.

Enfin, à l’est, à nos pieds, le monastère des bénédictins du Xème siècle et plus loin l’île de San Pietro di Castello et sa majestueuse basilique.

Par temps clair, on peut même admirer la lagune et ses îles au nord et au nord-est et tout au fond, la chaîne de montagnes des Dolomites qui marque la frontière entre l’Italie et l’Autriche.

San Giorgio Maggiore
San Giorgio Maggiore

Angel: C’était vraiment magnifique… J’en ai oublié où on a garé la voiture!

Oriane: Dis-moi, Angel, tu plaisantes ou cette vision paradisiaque a expulsé tes capacités intellectuelles vers les étoiles?

Angel: … Euh… Je ne comprends pas…

Oriane: mon petit trésor, redescends sur terre… Nous sommes à Venise, sur l’île de San Giorgio. Il n’y a pas de voitures à Venise. Nous sommes venus en vaporetto.

Angel: ……

Boummm, badaboummm!

Oriane: ouf… Te voilà retombé sur Terre?

Angel: Ha oui… Merci!

Panorama depuis la terrasse du Fontego dei tedeschi ⭐⭐⭐⭐⭐

Le Fontego dei tedeschi est un bâtiment renaissance, reconstruit vers 1508 suite à sa destruction par un incendie, qui donne sur le grand canal, calle del Fontego dei Tedeschi, juste à côté du pont du Rialto. Au XVIeme siècle c’était un palais qui abritait de nombreuses fêtes dont des bals masqués publics qui duraient les 3 jours et 3 nuits qui précédaient le début du carnaval.

Mais son nom qui veut dire « entrepôt des allemands » remonte au XVIIIeme siècle. Il s’agissait d’un bâtiment dédié aux commerçants Allemands, qui servait d’entrepôt mais aussi de logement. Une fresque du Titien en ornait la façade terrestre tandis que la façade sur le grand canal était décorée par une fresque de Giogione. Dorénavant on peut voir ces œuvres au Ca’ d’Oro.

A la chute de la république (1797) il est passé dans le domaine public et a été utilisé principalement comme bureau central de la  poste italienne. Mais il a conservé son nom.

Acheté par Benetton en 2008 c’est aujourd’hui un centre commercial, qui accueille surtout des marques de luxe. Son toit a été aménagé en 2012 en une terrasse d’où on peut admirer Venise et sa lagune presque à 360°. C’est la meilleure vue sur l’ensemble du canale grande que nous connaissons!

Et comme nous ne sommes pas les seuls à la connaître, elle attire énormément de visiteurs alors que sa capacité maximale est de 70 personnes.  C’est pour cette raison que son accès, bien que gratuit, se fait sur réservation, et que la durée autorisée à chaque visiteur est limitée à 15′. Pour réserver un horaire, il faut s’inscrire ici 

Des tablettes permettent de le faire sur place mais nous recommandons de le faire d’avance pour avoir le choix de l’horaire.

Oriane: C’est le moment de monter, notre accès est prévu à midi…

Angel: Allons-y! Surtout que cet endroit pourrait être un endroit idéal pour faire un live Facebook avec nos “bébés”!

Oriane: De quels bébés parles-tu? Nos mascottes?

Angel: Évidemment! On va leur faire faire le tirage au sort du grand jeu de la Saint Valentin à Venise!

Oriane: Dac, ne perdons pas de temps, montons!

Pour accéder à la terrasse Fontego dei tedeschi on peut monter tous les étages par des escalators et en profiter pour faire un peu de lèche-vitrine. Si l’on est pressé, on peut monter en haut du centre commercial directement par un ascenseur, admirer la vue intérieure de ce bel édifice puis rejoindre la “salle d’embarquement” qui donne accès à la terrasse. C’est ici que les tablettes de réservation sont installées pour les non-prévoyants, et que l’ultime escalier qui accède à la terrasse est accessible en présentant, à l’heure réservée, le voucher reçu par mail à la réservation.

Contrairement aux autres panoramas décrits, la vue qui s’offre à nous n’est pas à 360° mais seulement à 180°. Mais elle mérite vraiment le coup de part sa situation sur le grand canal. Elle nous offre la découverte de Venise en vue plongeante sur le grand canal au niveau du Pont du Rialto, comme panoramique dans les directions est (en face), sud (à gauche) et nord (à droite).

On pourrait rester des heures à admirer, au premier plan, le côté nord-est du Pont du Rialto, le grand canal et son flux de barques à moteurs, vaporettos et gondoles, les déplacements de mouettes bien nourries qui naviguent entre les bords de toits, les cheminées de venise, et le Marché du Rialto; des heures aussi, à admirer les toits de Venise, décorés de leurs fumaioli et de leurs altane; des heures enfin, à tenter de se repérer: retrouver l’emplacement d’une église ou d’un pâté de maisons qu’on a aimé en se perdant dans les ruelles de la sérénissime. Mais les 15 minutes passent vite, alors après un dernier coup d’oeil aux vues panoramiques qui emmènent jusqu’au fin-fond de la lagune et même à la chaîne des Dolomites, il nous faut redescendre.

Oriane: du coup on n’a pas eu le temps de faire le tirage au sort pour le grand jeu!

Angel: pas grave! On va le faire dans le centre commercial: aux balcons intérieurs la vue est sympathique aussi!

Nous avons alors installé nos mascottes et le bonnet d’Oriane rempli des papiers avec les noms des participants sur le muret puis démarré le live facebook… Pour expliquer la suite, je me dois de préciser, que notre accoutrement vestimentaire et nos accessoires ainsi disposés, étaient peu adaptés au standing de ce lieu luxueux…

Oriane: Voilà, chers amis facebook! C’est le moment de procéder au tirage au sort de la St Valentin à Venise.

Angel: Il nous faut une main innocente, une blonde par exemple! Oriane, es-tu prête?

Un Vigile: Non pottete stare qui! E viettato, e devete andare via subito!

Oriane: Alors, le gagnant est…

Un Vigile: Devete partire subito! Altremente, dovrete pagare una muta!

Angel: la gagnante plutôt est…

Un Vigile: Non lo direi otre volte!

Oriane: la gagnante est Cyrille V.!

Un Vigile: devo darci una muta!

Oriane: chers amis facebook, nous devons partir. La gagnante est Cyrille V.! A bientôt!
Le vigile: i tuoi passaporti per favore!

Angel: tranquilo, andiamo!

fondation tedeschi venise terrasse
Panorama depuis la terrasse Fondation Tedeschi

Panorama depuis le campanile de la Basilique Santa Maria Assunta de l’île de Torcello ⭐⭐⭐⭐

Ce panorama n’est pas situé à Venise mais dans sa lagune. Nous avons choisi d’en parler ici car sa visite par temps clair a été pour nous un moment tant spectaculaire que inoubliable… Outre sa beauté, il nous a permis de voir vraiment ce qu’est la lagune; de comprendre son aménagement par les populations pré-romaines bien avant la fondation de Riva-Alto, qui a donné Rialto et Venise. Cet endroit se mérite puisqu’il faut, pour y accéder, se rendre en une heure environ de navigation jusqu’à l’île de Torcello, dans la lagune de Venise, au nord

La visite de l’île de Torcello, dont sa basilique Santa Maria Assunta et son musée est une expérience fascinante. Nous vous invitons à découvrir dans notre article dédié nos ressentis lors de notre visite, l’histoire de cette île et de ces monuments.

On accède au campanile de Torcello à l’arrière de la basilique, munis d’un billet couplé ou non avec la visite de la basilique et celle du musée archéologique de Torcello.

Angel: sais-tu Oriane combien mesure le Campanile de Torcello?

Oriane: à l’oeil je dirais une cinquantaine de mètres…

Angel: ce n’est pas possible! Tu ne dois pas avoir le compas dans l’oeil. J’ai entendu une dame en revenir en disant qu’il y avait 80 marches.

Oriane: et ?

Angel: 50 m divisées par 80 marches, ça ferait des marches de plus de 60 cm! Le plus simple pour en connaître la taille, plutôt que d’écouter les commentaires d’une touriste qui ne sait pas compter, c’est de se servir de son ombre et d’appliquer le théorème de Pythagore!

Oriane: Fais le malin! Tu connais la proportion de l’ombre selon l’heure? Pfffff tes notions de géométrie ne vont pas nous aider… Allons voir… Il y aura peut-être des indications.

L’énigme du rapport entre le nombre de marches et la taille du campanile a été résolu dès que nous avons commencé l’ascension. Entre chaque groupe de 3 à 5 marches de taille habituelle, la montée est complétée par un plan incliné! La hauteur du campanile de Torcello est bien aujourd’hui d’environ 50 mètres et la touriste qui en revenait ne s’était pas trompée en comptant les marches!

En entrant dans le campanile, il faut lever les yeux pour admirer l’élégance de sa structure architecturale peu habituelle mais propre aux tours bâties aux alentours de l’an mille : des arcades de briques reposant sur des colonnes carrées se succèdent en quinconces pour monter les murs sur une base carrées tout en en assurant la solidité.

On accède au clocher par une succession de plans inclinés ce qui rend la montée comme la descente plus facile. Puis on découvre une vue à 360° à couper le souffle sur la lagune! C’est depuis ce point stratégique qu’on peut, par temps clair, scruter l’horizon dans toutes les directions pour donner l’alerte en cas d’approche d’un bateau pirate!  Plus sérieusement, on découvre toute la lagune et bien au delà: au nord et à l’ouest, la côte de la vénétie puis les montagnes des Dolomites; à l’est la bande de terre du Cavallino qui ferme la lagune dans la continuité du Lido de Venise; vers le sud, notre regard s’accroche sur les couleurs et le campanile penché de Burano masquant, au loin, l’île cultivée de San Erasmo; au sud-ouest, Murano puis Venise dont on distingue la silhouette. Mais ce qui est le plus frappant c’est la nature de cette lagune que l’on découvre à nos pieds. On voit bien les zones marécageuses et le travail des hommes qui ont, en drainant des canaux, asséché des zones pour y habiter et pour cultiver.

Oriane: Quelle vue! Et quelle quiétude…

Angel: Oui, c’est comme une escapade à la campagne, loin de l’agitation de Venise…

Oriane: Une escapade à la campagne, ou à la mer?

Angel: Ni l’une ni l’autre… Une escapade dans la lagune! Et la Lagune n’est pas la mer. On le voit bien ici… Mais sais-tu si c’est de l’eau douce ou de l’eau salée?

Oriane: C’est une rencontre, un équilibre d’eau douce apportée par les cours d’eau qui descendent des Alpes et d’eau salée de la mer adriatique. Au rythme des marées, les “seiche” entrent par les entrées de Chiogga-Pallestrina, d’Alberoni-Malamocco et du Lido, les “bocche di porto”.

Angel: Comment des seiches peuvent-elles contribuer à un quelconque équilibre? Avec leur encre?

Oriane: Mais non, les “seiche” sont les longues vagues du littoral de l’Adriatique!

Angel: Ha je vois! Donc ce sont ces “acque alte” qui permettent de débarrasser les fonds des sédiments et maintenir l’équilibre entre l’eau salée et l’eau douce, nécessaire à la faune et à la flore spécifiques qui s’y sont développées.

Oriane: C’est cela… On comprend mieux pourquoi, le projet MOSE(*) n’est pas une simple digue qui arrêterait toute entrée de la mer… Il faut trouver un équilibre pour que les acque alte persistent mais ne détruisent pas les zones émergées et habitées par une trop grande amplitude, ni ne soient responsables d’une trop forte élévation du taux de salinité.

Angel: Ce projet est devenu nécessaire car du fait de l’amplitude grandissante des acque alte, à cause du réchauffement climatique et de la profondeur des canaux creusés aux entrées pour les gros bateaux, le taux de sel augmente, fragilisant l’écosystème et les fondations de bois et de pierre des bâtiments… Mais sera t’il suffisant?

Panorama du campanile de Torcello
Panorama du campanile de Torcello

Pour vous déplacer dans Venise vous trouverez toutes les descriptions des lignes de vaporetto et leurs horaires sur notre page vaporetto.
Pour ceux qui veulent anticiper et avoir un pass coupe file, mieux vaut acheter un pass vaporetto ACTV.

Write A Comment

adipiscing mi, elementum leo. venenatis eget sed