Pourquoi et comment on a voulu faire cette enquête

Un dimanche matin pluvieux, Oriane et Angel, sont devant leur café...

Angel: Tu connais “Fable de Venise”?

Oriane: Je connais des fables de La Fontaine, mais pas celle-ci !

Angel: Quelle culture… Ce n’est pas une fable de La Fontaine, mais une fable d’Hugo Pratt, l’une des aventures du marin Corto Maltese… Tu connais Corto Maltese au moins?

Oriane: heu… de nom mais je ne l’ai jamais rencontré!

Angel: moi j’en suis fan depuis l’adolescence! Il faut que je te le fasse découvrir… C’est fabuleux…

Et voilà comment commence cette nouvelle aventure…
Angel relut “Fable de Venise” pour la septième fois, et Oriane entama sa première lecture qui devait l’amener à de nombreuses autres…

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt
Fable de Venise Corto Maltese par Hugo Pratt

Vaporetto Venise

Respectable Loge franc maçonne Venise

Oriane: Ca commence bien… des sigles… Je déteste ça, ça me rappelle le boulot!

Angel:Je te traduis les premiers… Pour la suite, il faudra que tu réfléchisses un peu et que tu te documentes… “ABRA CA DABRA tu connais?

Oriane: oui, mais ce n’est pas un sigle… C’est une formule magique utilisée entre autres par Merlin l’enchanteur, puis reprise avec de petites modifications par de nombreux autres grands magiciens, comme Harry Potter… Je vais te donner la définition d’un sigle: U.G.D.M.D.S.L.P.L.S.E. !

Angel: …..????…..

Oriane: Un Groupe De Mots Dont Seules Les Premières Lettres Sont Énoncées

Angel: je vois… Donc tu veux savoir ce que signifie “une R.L.”, et “A.L.A.M. du G.L.D.I.?”

Oriane: ben, oui… Comment veux tu que je comprenne l’histoire si je ne comprends pas la première vignette?

Angel: OK…d’accord… alors: Respectable Loge… et Antichi Liberi Accettati Muratori (Anciens maçons libres et acceptés) de la Grande Loge d’Italie…

Angel: Oriane toi qui était fan du Club des Cinq et de Fantômette, ça va te changer d’entrer dans l’univers de Corto Maltese.

Guide de Venise

Oriane: C’est ça, explique moi plutôt l’histoire de “Fable de Venise”, toi qui fais le malin.

Angel: Tu sais que Venise est un vrai labyrinthe, et bien Fable de Venise c’est pareil : un scénario labyrinthique truffé de repères historiques, de personnages étranges que croise Corto Maltese dans sa quête d’une extraordinaire émeraude. Tu aimes bien les émeraudes Oriane?

Oriane: Oui, évidemment. Mais elle a vraiment existé cette émeraude ? Parce que dans la BD j’ai l’impression que tout le monde la cherche et que personne l’a vraiment vue, un peu comme un H.B.I.L.F. ?

Angel: un Homme Beau Intelligent Libre et Fidèle ? Toi tu l’as à tes côtés… mais cette pierre magique, elle, est en fait un prétexte au déroulement de l’histoire. Ce qui est important c’est de chercher la vérité. Dans “Fable de Venise” cette quête est l’émeraude, appelée aussi “clavicule de Salomon” qui a traversé les civilisations, les philosophies, les religions, pour arriver à Venise de manière rocambolesque.

Oriane: Et cet épisode “Fable de Venise” se déroule à quelle époque ?

Angel: En 1921, précisément 1 an ½ avant l’arrivée au pouvoir de Mussolini, c’est pour cela que dans cette BD, Corto Maltese croise beaucoup de fascistes et que les francs-maçons sont discriminés.

Oriane: Je vois… mais dans cette BD perchée il y a beaucoup de références à la franc-maçonnerie, à la Grèce, à l’ésotérisme, à la philosophie, aux symboles, franchement même les conditions générales de mon contrat d’assurance sont plus claires.

Angel: C’est vrai que c’est très compliqué au début. En fait Hugo Pratt et ses amis de Venise (dessinateurs, écrivains, philosophes) ont inséré dans “Fable de Venise” énormément de notions pour que cette BD soit à l’image de Venise : un carrefour, comme un campo est un carrefour de canaux et de calle, et qu’un sestiere est un ensemble de campi, et que Venise est un ensemble de sestieri.

Oriane: Donc cette fable est un ensemble de mystères ?

Angel: Oui l’histoire est volontairement pensée comme ça. Au premier degré le lecteur sera fasciné par les mystères de Venise et lors de sa prochaine visite à Venise il s’écartera probablement des sentiers battus et du tourisme de masse.

Oriane: et au second degré alors ?

Angel: Et bien là il fera sa propre quête d’émeraude dans Venise.

Oriane: Et bien c’est ce qu’on va faire !!!

La quête d’Oriane et Angel à Venise : notre émeraude.

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Nous, personnages de “Fable de Venise”, nous sommes curieux de connaître leur quête...

Angel: Ton idée Oriane de quête d’émeraude, c’est bien sympa, mais par où commencer ?

Oriane: Il est midi, asseyons-nous sur ce banc pour grignoter ces 3 grissini et réfléchir.

Oriane: Angel, attention aux pigeons, tu peux les éloigner ?

Clap Clap Clap…Les pigeons s’envolèrent une fois qu’Angel eut tapé trois fois dans ses mains.

Angel: Regarde cette église à trois cloches. Elle ne te fait pas penser à une scène de fable de Venise ?

Oriane: si, donne moi la BD, regarde c’est là :

Fable de Venise

Un vieil homme avec un grand manteau s’assoit à côté de nous, il regarde avec un sourire malicieux notre BD.

Le vieil homme: Vous êtes perdus dans les vignettes ? Je connais tout de Venise.

Oriane: Vous allez pouvoir nous aider ? Nous cherchons comme Corto Maltese notre émeraude.

Le vieil homme:A Venise tout démarre dans le Castello, San Pietro di Castello.

Angel:Mais encore ?

Le vieil homme:Vous ferez 7 découvertes mais d’abord pensez à obtenir la protection de San Barnaba avant de démarrer votre quête, elle vous sera très utile quand vous lirez l’inscription runique sur la cuisse droite du lion, celle qui n’est visible que par ceux qui regardent depuis le corte sconta ou l’arcane.

Oriane: Et où peut-on la trouver cette Santa Barnaba ?

Le vieil homme:Dans le sestiere du Castello, quand vous verrez une jolie façade de palais, mais sans palais derrière, vous y serez presque.

Angel: Viens Oriane, on n’est pas rendu. J’ai pas compris grand-chose mais j’ai la sensation que si on lui repose une question on n’aura pas assez de Paracétomol.

Le vieil homme nous suit en riant.

Angel: Voilà San Pietro di Castello!

Oriane: Oui, nous y sommes…

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Oriane: Mais si je peux me permettre, mon cher Angel, ma première découverte des 7, c’est qu’ils ont installé l’électricité et que les arbres ont grandi, ça compte ça ?

Angel:A mon avis, seule toi peut le dire, et on va pas re-demander au vieil homme, même s’il continue de nous suivre en se marrant. De toutes façons si c’est pas ta première découverte, tu pourras toujours rectifier.

La porte de l’église est fermée… Quelle déception… Peut-être est-il possible de rejoindre l’église en passant par l’ancienne école militaire… Nous y entrons.

Angel: Ce cloître est ravissant, mais je n’y vois pas de communication avec l’église.

Oriane: c’est vrai mais ça valait bien la peine d’entrer…

Angel: c’est beau, oui mais je ne peux pas me résoudre à repartir sans visiter cette église! Le vieil homme a insisté en disant que tout commence ici…

Nous ressortons et cherchons de nouveau à entrer dans l’église… Il doit bien y avoir un moyen! Notre aventure ne peut pas se terminer ainsi…
Mais soudain, la porte jusque là fermée s’ouvre en grinçant… Nous nous précipitons à l’intérieur.

Oriane: Ohhh! La coupole de cette église est immense!

Angel: oui, pas très étonnant, puisque c’est en fait l’ancienne cathédrale de Venise avant celle de San Marco.

Oriane: Regarde Angel! Le trône de saint Pierre! Il est magnifique, comme dans la BD!
La légende dit qu’il a appartenu à l’Apôtre Pierre quand il était évêque d’Antioche, qu’il aurait été donné au doge Pietro Tradonico par l’empereur d’Orient.

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Angel: C’est ce qui se dit en effet. Regarde, sur le côté des inscriptions ornementales en arabe, des versets du Coran. Pas très logique pour le trône du prince des apôtres mort en 64 après JC, alors que le Coran est apparu bien plus tard : au début du VIIème sècle.
A moins que ce ne soit des tags, je pense que la religion manifestée n’est pas autre chose que la religion rendue accessible à la raison, ça sera ma première découverte.

Oriane: Et moi, ma seconde découverte sera que tu as fait ta première découverte…

Angel: Ca aussi tu pourras toujours rectifier…On n’est vraiment pas rendu. Viens, allons-y… J’ai pris une photo, on décodera plus tard… cherchons d’autres indices. Sortons avant que la porte ne se referme toute seule…

Au moment où nous passons la porte, un écureuil détale devant nous en direction du campanile. Nous avons l’intuition qu’il faut absolument le suivre… Car rien n’arrive jamais par hasard… Pendant tout ce temps, le vieil homme était resté là, planté les mains dans les poches, muet, un sourire amusé persistant aux lèvres.

Angel: Regarde au pied du clocher l’inscription : Ennia P.L. Venerea Sibi Et. C’est du latin? Ca veut dire quoi?

Oriane: Je ne sais pas, et en plus il n’y a pas que des mots, “P.L.” c’est encore un sigle…

Angel: Allons chercher dans le Castello la façade qui n’est qu’une façade.

Oriane: Le Castello, c’est grand… Insistons pour que le vieil homme nous aide un peu plus plutôt que de nous suivre en ricanant…

Angel: il vient de disparaître… Exactement comme il était apparu…

Nous repartons vers le pont puis en direction de l’Arsenal dont nous apercevons très vite une tour.

Oriane: Regarde Angel : on dirait Corto Maltese en face du lion.

Angel: C’est pas Corto Maltese, c’est Oggi Domani, un costumé du carnaval de Venise. Faudrait arrêter le spritz Oriane.

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Oriane: Allons lui demander s’il a une interprétation des inscriptions runiques.

Angel: Bonjour… Vous aussi vous êtes venu à Venise à cause d’un pari?

Oggi Domani : un peu, et je crois humblement avoir déchiffré les caractères runiques

Oriane: Cool ça, que disent-ils ?

Oggi Domani : Pas si cool, les inscriptions disent qu’il faut se méfier des mouettes.

Angel: Viens Oriane, il délire, on n’est vraiment pas rendu.

Nous laissons les Lumières sur l’Orient pour nous enfoncer dans la partie du sestiere du Castello qui s’étend depuis l’Arsenal jusqu’aux limites de San Marco et du Cannaregio., bon pour être plus clairs, disons… le bas-dos du poisson… Ce n’est pas clair? Ok, prends un plan!

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Oriane: Regarde cette cour il y a le symbole des chevaliers de Malte, et un drapeau.

Angel: C’est le siège militaire et religieux de l’Ordre de Malte et à côté l’église des Templiers appelée maintenant la chiesa di San Giovanni Battista.

Un homme est posté devant et regarde dans notre direction… Il s’approche de nous et dit:
“Vous êtes Oriane et Angel ?”

Angel: oui, mais comment le savez-vous?

L’homme: je vous attendais… Vous êtes en retard.

Oriane: Qui êtes-vous?

L’homme: Venez, entrons.

Angel: Elle est belle cette église, hein ?

L’homme: Très fort, la beauté est un concept. Si vous êtes sages je vous montrerai 3 secrets des chevaliers de Malte. Commençons par cet autel.

Oriane: il y a beaucoup d’autels à Venise…

Angel: et ça ne s’arrange pas avec le tourisme de masse.

L’homme: cet autel est dans cette église mais en fait il ne l’a pas toujours été. Il a été transféré ici lorsque l’église San Giminiano Vescovo de la place Saint Marc a été démolie pour construire le palais actuel qui héberge le musée Correr. Dans cette église des templiers vous pouvez admirer aussi le tableau du baptême du Christ de Bellini. Cette peinture a la particularité d’avoir évolué par rapport à sa réalisation en 1500 : Dieu le père n’y est plus représenté.

Puis l’homme nous emmène voir le cloître

Cloître Venise Ordre Malte
Cloitre Venise Ordre Malte

L’homme: ce cloître possède une des plus anciennes et complètes bibliothèques de l’ordre de Malte qui a pu échapper à l’incendie grâce à un hasard.

Angel: Rien n’est jamais fait par hasard. En tout cas, grâce à vous, nous avons fait une belle découverte.

Oriane: Merci pour cette visite très détaillée… Peut-être pourriez-vous nous aider à trouver la façade sans palais qui d’après nos informations n’est pas très loin d’ici?

L’homme: je ne vois pas de quoi vous me parlez, mais je vous conseille de visiter également l’église dei Schiavoni, tout près d’ici… Elle renferme de grands secrets.

Angel: Merci et au revoir.

En effet, nous découvrons l’église de Schiavoni à 50m environ. après avoir rapidement admiré sa façade, nous entrons.

Oriane: C’est sombre et c’est petit, il y a plein de tableaux très anciens et des panneaux de bois bizarres.

Schiavoni Venise

Angel: Regarde le tableau de Vittore Carpaccio “Le triomphe de St Georges” avec le dragon terrassé sur la place publique par Saint Georges, au fond le temple de Salomon et à droite deux chevaux différents et amoureux.

Oriane: La clavicule de Salomon? ça y est on a trouvé ?

Angel: tu commences à délirer… Tu as faim?

Oriane: non… Mais je commence à voir des choses bizarres… Regarde, il y a des yeux partout… Je dois avoir de la fièvre…

Angel: en fait tu ne délires pas, c’est étrange, ce sont surement des symboles. qui ne sont pas là par hasard. Peut-être que c’est un lieu magique pour avoir la foi et croire en la victoire du Bien sur le Mal. Et si c’était une autre découverte ?

Oriane: Viens Angel allons chercher ces emblèmes de San Barnara, parce que là , on n’est toujours pas protégés si on croise un lion.

Angel: Surtout qu’il y en a partout à Venise.

Nous voici à nouveau en chemin, mais en chemin vers quoi, vers où? Les indications que nous avons ne nous révèlent pas d’adresse… Les réponses aux premières énigmes sont d’autres mystères… Pourtant on a le sentiment d’avancer,puisqu’on croise des signes, on fait des découvertes…

Angel: Tiens, tu me parlais de félin il y a quelques minutes… Tu vois le nom de la rue ?

Oriane: Ah oui, calle delle gate, rue des chats.

Une voix féline : “Miaaaouu, Vous avez quoi contre les chats ? “

Angel: Rien, tant qu’il ne faut pas vous graisser la patte. Sans rire, vous pouvez nous aider à trouver des emblèmes de San Barnaba ?

Le chat: Et vous croyez que je vous attendais pourquoi ? Suivez-moi, vous êtes en retard

Fable de Venise Corto Maltese Hugo Pratt

Nous suivons le chat qui, à pas de velour nous promène pendant des lustres, faisant des tours et des contours de ponte en campi, de fondamente en corte en passant notamment par le sottoportego dei cattivi pensieri

Angel: Oriane, ne pense à rien, ça pourrait être mauvais.

Oriane: Oui justement je commence à avoir des mauvaises pensées… Je me demande où ce chat nous emmène… On est complètement perdus…

Angel: C’est vrai, je crois qu’on est passé plusieurs fois au même endroit… Il veut nous empêcher d’arriver au but avant minuit…

Oriane: Regarde Angel un puit carré, nous sommes campiello del piovan.

Angel: C’est étrange d’avoir un puit carré, en plus en relief il y a d’un côté une sculpture de Saint Jean, de l’autre une croix grecque et l’inscription «IN USUM PRESBYTERORUM».

Le Chat : « Je vous laisse, vous avez fait là une découverte, mais peut être que vous ne la comprenez pas encore. »

Oriane: Vu l’ancienneté du puit, je veux bien croire qu’il a été utilisé par les anciens… Tu parles d’une découverte…

Angel: Qu’est-ce qu’il te prends Angel? Tu as besoin de te coucher par terre pour faire une photo de ce puit?

Angel: Mais non, c’est pour le cadrage… Hugo Pratt a de la chance, car c’est plus facile de représenter la réalité d’un lieu avec un crayon qu’avec un objectif!

Oriane: Mais quelle réalité? Objectivement, tu te compliques un peu la vie…

Cet endroit est apaisant… Alors qu’Angel continue de se contorsionner au sol, Oriane s’est assise sur un banc rouge, sous les feuilles d’un arbre, son esprit vagabonde, inspiré par la quiétude à peine troublée par le doux son du vent dans les arbres et l’activité des pigeons à ses pieds… Son émeraude lui semble de plus en plus accessible… Alors, après cette pause réconfortante, c’est le moment de reprendre la quête. Nous voilà repartis, un peu au hasard, enfin… s’il existe!

Oriane: Voilà le passage dei bombardieri, regarde Angel un symbole caché dans l’ombre.

Angel: C’est l’emblème de San Barnaba dei Bombardieri, c’est à dire la protectrice des artilleurs. Regarde encore d’autres emblèmes plus loin, au moins nous voilà protégés pour aller interpréter les inscriptions runiques du plus grand lion de l’Arsenal.

Oriane: oui, mais on va avoir besoin d’aide… L’idéal serait de rencontrer des fins connaisseurs de Venise et de ses symboles…

Un vieil homme : Je suis là, je vous attendais, vous êtes en retard.

Angel: le contraire m’eut étonné.


Un vieil homme : Gardez bien sur vous vos photos de San Barnaba protectrice des artilleurs dont le siège est San Francesco della Vigna
Un vieil homme : regardez-en haut et vous verrez que les apparences sont trompeuses.

Oriane: incroyable, la façade sans immeuble derrière, comme au théâtre.

Un vieil homme : ne restons pas là, vous avez d’autres choses à découvrir je crois.

Oriane: J’ai cru lire, que la cour de la Grand-Mère de Hugo Pratt, la Corte Sconta, la cour dite de l’Arcane était sous la protection de san Barnaba… Elle ne doit pas être loin d’ici ?

Un vieil homme : Si vous le pensez… Il se dit tellement de choses, néanmoins suivez-moi c’est mieux.

Angel: j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça.

Un vieil homme : rien n’arrive …

Oriane: … jamais par hasard, on sait.

Un vieil homme : si vous pensez que vous le savez…

Le vieil homme : traversez ce pont, le ponte dei conzafelzi, la cour est derrière cette grille, je dois vous laisser.

Angel: oui comme le chat

Oriane: Viens Angel, ne discute pas, la grille de la corte Botera, ou Corte Sconta est entrouverte, c’est un signe.

Angel: Tu ne vas pas t’y mettre aussi …

Oriane: Cette cour est typique de Venise, il doit y avoir un tas d’AirBnb là.

Une jeune femme élégante, mince, brune, coupe au carré impeccable, comme taillée à l’équerre, descend l’escalier.

La jeune femme: Cette cour est magique, c’est l’une des plus anciennes de Venise, vous êtes Oriane et Angel?

Angel: oui mais comment le savez-vous et qui êtes-vous?

La jeune femme: Je vous attendais, vous êtes en retard. C’est quoi AirBnb ?

Angel: ça y est, c’est reparti… Qui êtes-vous et que faites-vous là ?

La jeune femme: Je suis ici sur les lieux où habitait la meilleure amie de mon arrière-arrière grand-mère, Madame Bora Levi et vous, vous cherchez à découvrir quelque chose.

Angel: Oui mais quoi ? ça…

La jeune femme: Toutes proportions gardées, si vous êtes arrivés là, c’est déjà une découverte. En plus nous sommes trois, comme les trois colonnes derrière nous, donc nous pouvons aller boire quelque chose chez moi. J’habite dans le vieux ghetto.

Angel: et voilà … CQFD, ça me parait logique…

Oriane: CQFD est un sigle qui veut dire Ce Qu’il Fallait Démontrer… Mais y’a t’il un rapport entre le fait que nous soyons 3 et votre invitation ?

La jeune femme: il n’y a pas de rapport… Et en même temps, tout est rapport. Rien n’arrive jamais par hasard.

Sur le chemin nous reconnaissons des lieux qui sont dessinés dans Fable de Venise. Ce qui prouve que nous sommes sur la bonne voie. Celle qui nous aidera à trouver notre émeraude…

Oriane: regarde Angel l’emplacement de la Loge Hermès dessinée dans la BD! Mais il n’y a pas l’Abraxas. Et la porte qui se trouve à son emplacement semble très ancienne. Elle n’a donc pas pu être percée postérieurement à la sortie de Fable de Venise en 1977. Elle était même déjà là bien avant la naissance d’Hugo Pratt.

Loge franc macon Hermes Venise

Angel: Il n’a donc pas dessiné la réalité.

La jeune femme: Quelle réalité ?

Angel: S’il y a plusieurs réalités, qui a la bonne ?

La jeune femme: Vous avez besoin d’une bonne tisane, allons la boire chez moi, nous continuerons de discuter de tout et de rien et inversement. ….. Mais je vais m’avancer pour la préparer. Vous traînez trop… Rendez-vous dans le vieux ghetto. Ma maison est la seule à laquelle on accède par un escalier extérieur en bois.

Oriane: Quel est le nom de la rue ou de la place? Vous pouvez…

Angel: Elle a disparu! Je ne comprends pas comment elle a fait… Comme le vieux monsieur…

Oriane: Je suis fatiguée de ces énigmes et de ces gens étranges… Pourtant toutes ces rencontres nous ont aidé à avancer de découvertes en découvertes vers notre émeraude. Je ne sais plus combien on en a déjà fait… Et puis certaines n’en sont pas… Il est bon que nous puissions rectifier.

Nous ferons les comptes plus tard, peut -être lorsque nous écrirons cette fable… Nous voilà donc repartis, levant les yeux au dessus de toutes les portes, sur les piliers,sur les ponts, à l’affût de nouveaux repères, de traces d’un passé mystérieux, d’indices pour notre quête. Là un puit, ici une cour qui souvent ressemblent à des endroits traversés par Corto, modifiés par notre imagination…ou peut-être par celle de son créateur.

Pont de venise corto maltese

Angel: Regarde ce palais, c’est le Palazzo Lezze del Longhena de l’autre côté du pont! Il est richement décoré de bas-relief, allons voir de plus près…

Oriane: Ha oui! Et certains sont étranges ! Regarde le balcon le plus à droite, le bas-relief protégé par une grille ! Cette fois on tient notre Abraxas!!!

Angel: Non, ce n’est pas un Abraxas… Pas de tête de coq… Mais il s’en rapproche… Le serpent, des sortes de branches en guise de fouet… Ce sont des symboles…

Oriane: Reculons de quelques pas, pour voir l’ensemble de cette façade latérale.

Angel: Le sol… Tu vois ce que je vois ?

Oriane: heu… des pavés, gris, avec des cercles blancs… et donc?

Angel: Il y a deux cercles, oui… Mais au centre ce n’est pas un cercle. Un octogone… Pour moi c’est un signe… Il doit y avoir d’autres symboles sur le Palais…

Oriane: Plus haut, les mêmes faux-abraxas…

Angel: Ah oui! Ça en fait trois ! Et à gauche, dans l’angle : un Soleil, une Lune… Ce lieu est un endroit secret…

Oriane: Donc nous approchons de l’Emeraude. Rien n’arrive jamais par hasard…

Nous repartons avec l’heureux sentiment d’avoir encore fait une découverte déterminante. Ces bas-reliefs sont des signatures…

Oriane: Franchement t’as vraiment envie de boire une tisane chez la jeune femme ? Elle répond aux questions par des énigmes et du coup on ne progresse pas.

Angel: Tu as peut-être raison, si le hasard fait si bien les choses, demandons-lui avec le jeu des fritelles.

Oriane: C’est quoi ce jeu des fritelles ?

fritelle de Venise

Angel: Si je sors du sac papier une fritelle à la venezianna on va chez elle, et si c’est une fritelle zabaione on n’y va pas et on se débrouille sans elle.

Oriane: Bonne idée, alors vas-y.

Angel: Bon j’y vais : regarde une fritelle zabaione on dirait que le hasard veut que l’on poursuive l’enquête sans l’aide de la jeune femme!

Une mouette surgit de nulle part, plonge sur la main d’Angel, attrape la fritelle zabaoine, et part la manger plus loin en ricanant. (Ne rigolez pas ça c’est vraiment passé!)

Oriane: Une attaque de mouette !!! Ça me fait penser aux attaques japonaises sur Pearl Harbor ce truc, Oggi Domani avait raison, les mouettes sont nerveuses ces temps-ci.

Angel: Il faudra qu’on essaie de comprendre qui a envoyé cette mouette, car rien n’arrive jamais par hasard… Mais pour l’heure, il ne nous reste que la fritelle venezianna à manger, ce qui veut dire qu’il faut aller chez la jeune femme.

Entrée du vieux Ghetto de Venise
Entrée du vieux Ghetto de Venise

Nous dégustons notre unique fritelle puis montons l’escalier qui permet d’accéder à la maison de la jeune femme.

La jeune femme: vous voilà, vous êtes encore en retard.

Angel: Nous avons eu une visite fulgurante d’une mouette amatrice de fritelle.

La jeune femme: certains oiseaux peuvent être des signes, sans cette mouette vous ne seriez peut être pas là.

Angel: Vous n’avez pas changé depuis tout à l’heure.

Oriane: 1 partout!

Angel: L’escalier de bois qui mène à votre maison est neuf, alors que votre maison est très ancienne. Vous avez fait des travaux ?

La jeune femme: Quand j’ai hérité de cette maison, il n’y avait plus d’escalier. Jacob avait installé une échelle pour y entrer.

Angel: Bravo vous avez répondu à une question…

La jeune femme: Si vous le dites…

Oriane: Vous réhabilitez ce lieu pour le louer?

La jeune femme: Impossible, j’y habite avec les 100 médaillons. Vous ne les avez pas salués.

Oriane: Heu… Pardon… Bonjour messieurs… Elle est bonne votre tisane, elle vient d’où ?

La jeune femme: Elle est faite à partir de plantes cultivées dans le ghetto au-delà de la cour secrète, derrière les 7 portes. C’est grâce à Aurélia, le gigantesque papillon gnostique.

Angel: s’il y a 7 portes, vous devez sacrément avoir des courants d’air, ça explique pourquoi vous buvez souvent des tisanes. Mais quel rapport y’a-t-il avec un papillon ?

La jeune femme: il n’y a pas de rapport… Et en même temps,tout est rapport… Tout est visible à qui veut bien ouvrir les yeux.

Oriane: Et voici le rapport avec les yeux de l’église dei Schiavoni.CQFD Rien n’arrive jamais par hasard.

Angel: Tu as peut-être fait une autre découverte.

Oriane: Oui, je crois que cette petite pause et cette tisane miraculeuse nous a aidé à ordonner nos idées et à commencer à mettre en relation nos premières découvertes même si le mystère reste entier… Merci beaucoup. Au revoir Messieurs.

La jeune femme: Et moi, vous ne me saluez pas?

Oriane et Angel: Au revoir Madame Aurélia Bora Levi Junior, et merci!

Angel: Allons maintenant déchiffrer les inscriptions runiques des lions de l’Arsenal.

Nous reprenons le chemin inverse et repassons devant la loge Hermès.

Oriane: Regarde Angel, on a bien fait de repasser là, l’Abraxas est apparu.

Loge franc macon Hermes Venise

Angel: Il apparaît, il disparaît, plus rien ne m’étonne à Venise.

Oriane: Notre réalité évolue en fonction de notre cheminement… Il faut peut-être que nous re-comptions nos découvertes, car je pense que nous avons atteint un grade… Celui qui a été nécessaire à Hugo Pratt pour avoir accès à la vue de l’Abraxas!

Angel: Je ne crois pas qu’il s’agisse vraiment d’un grade, ni que le nombre de découvertes soit déterminant à ce stade… Mais force est de constater que certains états méditatifs donnent accès à des visions inaccessibles à celui qui refuse de voir… Notre quête n’est pas finie et le temps passe…Allons à l’Arsenal avant que les lions de marbre disparaissent eux aussi.

Nous passons sous un porche et Angel s’appuie sur le pilier.

Oriane: regarde cette croix bizarre sur laquelle tu es appuyé

Angel: d’ici que ça ouvre un passage secret à mouettes…

Oriane: Ne t’en fais pas, habituellement les passages sont plutôt ouverts par des papillons.

Une vieille dame derrière nous tape sur l’épaule gauche d’Angel.

La vieille dame : cette croix est le symbole de la famille Filippi, libraire de père en fils depuis des siècles, allez voir Franco , il vous attend, vous êtes en retard, c’est à gauche puis à droite puis à gauche de toutes façons vous ne pouvez pas vous tromper car tous les chemins existent par le simple fait d’en avoir conscience.

Oriane: Bien vu! C’est cette conscience que je décrivais toute à l’heure à la vue de l’Abraxas.

La vieille dame : j’allais oublier… A la fin, n’oubliez pas de tourner à droite puis à gauche puis à droite!

Angel: En effet, le trajet à l’air tout ce qu’il y a de plus simple.

La librairia di Franco Filippi est ouverte, un monsieur à la barbe blanche nous attend les bras croisés, l’air contrarié. (Bon, contrairement à toute cette histoire, ce détail n’est pas vrai: il a tout le temps le sourire!)

Oriane: Visiblement, il nous attendait. Tâche d’être diplomate, ça te changera.

Angel: Buongiorno, siamo molto felici di incontrarla anche se e’ una coincidenza.

Le libraire : Venez j’ai assez perdu de temps, même si le temps n’existe pas, et arrêtez de faire semblant de parler italien.

Angel: Bon jusque-là, l’accueil reste classique. Sinon, nous cherchons une émeraude comme Corto Maltese et nous devons paraît-il faire 7 découvertes, qu’en pensez-vous, l’émeraude existe-t-elle ?

Le libraire : Votre émeraude existe puisque vous la cherchez. Par contre il est important de replacer votre quête dans un contexte historique pour comprendre pourquoi vous la cherchez.

Oriane: .. Heu… En fait on la cherche parce que Corto Maltese la cherche… Et je crois que tout le monde devrait la chercher plutôt que de s’arrêter sur des certitudes.

Angel: d’un autre côté Oriane, si tout le monde la cherche, il n’y en aura pas pour tout le monde.

Le libraire : détrompez-vous, les érudits vénitiens du XVème siècle ont imaginé une philosophie au-delà des religions, qui n’a jamais vu le jour, je travaille dessus depuis 40 ans, ni eux ni moi n’ont jamais eu de certitudes. Nous en avons même souvent discuté avec Hugo Pratt.

Angel: ce qui prouverait donc que l’émeraude existe ? Que pensez-vous de l’inscription runique sur les lions de l’Arsenal ?

Le libraire : je l’ai déchiffrée.

Oriane: Comme Oggi Domani ?

Le libraire : connais pas…

Angel: quelle est votre traduction de l’inscription ?

Oriane: il y a t-il une référence à une quelconque mouette ?

Le libraire : aucune mouette n’est quelconque. Voici la traduction…

Le libraire se lève et attrape sans hésitation un petit livre au papier vieilli coincé au milieu des milliers d’ouvrages neufs ou anciens de sa librairie.

Le libraire : Je l’ai écrit ici, ces inscriptions datent de l’an 1040. Lisez: “Hakon, Ulf, Asmund, Örn, ont conquis le port du Pirée à Athènes. Des amendes furent infligées par eux et le géant Harold, aux grecs sanctionnant leur rébellion. Dalk est resté prisonnier dans de lointaines contrées. Il était allé avec Ragnar en campagne en Roumanie et en Arménie.

Angel: et de l’autre côté du lion que dit l’autre inscription ?

Le libraire : “Asmund grava ces runes vikings aidé par Asgeir Thorleif, Thord et Ivar, à la demande de Harold le Géant, et malgré l’opposition grecque.”

Oriane: si je résume… des vikings mercenaires ont maté une insurrection en Grèce, et ces inscriptions ne sont autres que l’expression d’une vantardise viking…

Angel: En plus ils ont fait des fautes d’orthographes runiques.

Oriane: Ces défauts ne sont pas compatibles avec la recherche de l’Émeraude, nous faisons fausse route!

Le libraire : Tout est compatible avec la recherche de votre émeraude, parce que c’est votre route. D’ailleurs vous trouverez toutes les explications dans la Galleria dell’ Academia.

Oriane: il y a des lions là-bas aussi ?

Le libraire : à Venise il y a des lions partout, même la nuit car un lion dort toujours l’œil ouvert.

Angel: Bonne patte bon œil, quoi. Et que doit on chercher là-bas ?

Le libraire : vous comprendrez quoi chercher quand vous serez devant le tableau “L’enlèvement du corps de Saint Marc” du Tintoret.

Oriane: c’est le côté rassurant…À Venise tout est parfaitement clair, comme l’eau des canaux.

Le libraire : Si vous le dites.

Angel: Bon alors allons y. Au revoir. Nous avons été heureux de vous rencontrer !

Oriane: Vous nous avez éclairés, peut-être aidés à faire la découverte qui nous manque encore pour gagner un degré dans cette quête de notre émeraude…

Le libraire : Juste un dernier mot. N’oubliez jamais que si vous cherchez trop l’émeraude elle ne pourra pas vous trouver. Bon vent !

Nous nous dirigeons vers la Galleria dell’Academia, et au travers des ruelles, campi, ponts et fondamente, outre les nombreux puits et les cheminées majestueuses, nous voyons encore plus d’emblèmes dans les murs. Plus nous avançons dans notre recherche de l’émeraude, plus les signes symboliques nous apparaissent.

street art venice venise venezia venedig

Oriane: Regarde Angel! Des Abraxas en couleur!

Angel: Mais c’est pas des Abraxas, c’est juste du Street Art!

Oriane: C’est ça, donc des Abraxas modernes…

Angel: Ha oui, selon ce point de vue, qui est défendable… C’est abraxcadabrant!

Nous nous perdons un peu dans Venise, comme il faut le faire pour se retrouver. Des lieux nous évoquent des dessins d’Hugo Pratt.

Oriane: regarde ce puit qui semble tressé comme une corbeille… Il est magnifique !

Angel: je l’ai vu dans l’une des aventures de Corto Maltese! J’ai le dessin en tête ! Ce puit est magique ! Corto en a vu s’envoler des poissons…

Oriane: tu crois que si on reprenait un peu de la tisane de la jeune femme on pourrait nous aussi avoir la chance d’assister à ce miracle?

Angel: c’est certain! Même sans tisane, si tu fermes les yeux… Tu les vois ?

Oriane: je crois que je les sens aussi… mais ce qui m’étonne c’est qu’ils sentent plus le poisson frit que le poisson volant!

Angel: heu… Oriane… Tu as vu qu’il y a un restaurant vénitien à une dizaine de mètres ?

Oriane: pffff…

Oriane: regarde Angel, encore un symbole, là au-dessus de la porte!

Angel: Mais non, c’est juste une simple décoration!

Oriane: pour moi c’est un symbole…Il appartient à chacun d’interpréter ce qu’il découvre…

Angel: d’accord, excuse-moi, je ne voulais pas te blesser. Tu as raison, un symbole est un symbole pour celui qui l’interprète… Si celui-ci t’évoque quelque chose, tu peux te l’approprier.

Bridge accademia Venice Venedig
Ponte accademia Venise

Nous traversons le très beau pont de l’Accademia d’où la vue sur l’entrée du grand canal nous invite à chaque fois à un arrêt. Mais le temps passe, alors nous sautons les marches trois par trois pour redescendre du côté du Dorsoduro.

Oriane: voici la Gallerie dell’Accademia! Tu as les billets ?

Angel: oui, les voici, entrons..

Oriane: on trouve dans cette galerie une très importante collection de peintures vénitiennes des XIVᵉ siècle au XVIIIᵉ siècle. Bellini, Giorgione, Carpaccio, Le Tintoret, Véronèse, Tiepolo…

Angel: commençons par trouver ce fameux “l’enlèvement du corps de Saint Marc” du Tintoret… J’ai hâte d’en apprendre plus…

Oriane: ce tableau est un chef d’œuvre du Tintoret et donc on devrait trouver dedans la solution de la clavicule de Salomon, c’est ça ou je n’ai pas tout compris ?

Angel: Le voici! Regarde, le corps de Saint Marc est à Alexandrie sur le point d’être brûlé sur le bûcher, mais un puissant orage fait fuir les gardes.

Tintoret enlèvement du corps de Saint Marc
enlèvement du corps de Saint Marc Tintoret

Oriane: c’est bizarre les bâtiments sont ceux de Venise et non d’Alexandrie.

Angel: Tu as raison, le Tintoret semble mélanger les lieux. Regarde dans le tableau, trois chrétiens coptes en profitent pour dérober la dépouille du Saint.

Oriane: D’après ce que j’ai lu les reliques de Saint Marc arriveront à Venise 800 ans après, en 827 dissimulés dans de la viande de porc pour passer les douanes musulmanes, comme le montrent les mosaïques en or de la basilique Saint Marc.

Angel: Une expédition franco de port, en quelque sorte. Par contre regarde l’orage du haut sur le tableau, il crée le désordre du bas. En fait on dirait que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.

Oriane: tu me fais tourner la tête…

Angel: Mon émeraude à moi, c’est toi…

Oriane: Oh que c’est beau… Toi, tu vaux plus que la clavicule de Salomon pour moi!

Angel: Si tu le dis… Mais rentrons, nous sommes en retard… Dirigeons-nous vers les Zattere, c’est par là.

Oriane: Regarde! C’est le pont des merveilles, juste en dessous de la Lune ! (Ceci est un point de localisation destiné à t’aider si tu tentes toi aussi d’entrer dans une Fable à Venise…)

Angel: oui, et tout prêt se trouve l’un des 3 lieux magiques de Venise… L’un de ceux au fond desquels les vénitiens poussent parfois une porte pour partir vers une nouvelle aventure…

Oriane: J’aimerais y aller… Mais pour cela, il nous faut quitter cette fable…

A peine nous entrons sur le campo Santa Agnese, que les cloches de l’église retentissent… Ding, dong, ding, dong, ding, dong, ding, dong, ding, dong, ding, dong

Oriane: Il est minuit! L’heure de conclure cette fable…

Angel: Oui, et l’heure d’adresser nos plus affectueux remerciements à tous ceux qui nous ont suivis tout au long de cette aventure…

Oriane: J’aimerais aussi remercier les 7 acteurs vénitiens qui nous ont accompagnés et aidés dans cette quête…

Angel: J’ai l’impression d’avoir déjà vécu cette scène… C’était dans un patio fleuri… A Cordoue, en Andalousie…

Oriane: Oui, sauf que certains acteurs n’étaient pas les mêmes…

Angel: Les acteurs d’une fable sont interchangeables, c’est leur message qui compte, c’est l’imagination qu’ils suscitent en nous qui…

A ce moment-là, apparaissent, à l’est, un à un devant nous, le vieil homme, Oggi Domani, l’homme de l’église des Templiers, le chat, la jeune femme, la vieille dame et le libraire… Tous s’avancent vers nous, et alignés comme au théâtre nous saluent puis disparaissent.

Oriane: Ils ont encore disparus…

Angel: Peut-être sommes-nous arrivés à la conclusion de ce rêve?

Oriane: La fin de cette Fable d’Oriane et Angel à Venise… La fin de la quête de notre émeraude…

Angel: La quête de notre émeraude est infinie… Nous sommes peut-être au début de…

Un flash interrompit alors cette discussion… Nous furent aveuglés un instant, ou plus, ou moins… puis quand nos yeux s’ouvrirent, nous étions tombés au milieu d’un patio fleuri, à Cordoue en Andalousie.

© Copyright All right reserved

Les vignettes de Corto Maltese sont protégées © 1977 Cong SA, Suisse. « Corto Maltese. Fable de Venise ». cong-pratt.com / cortomaltese.com. Tous droits réservés.
Les autres photos et les textes sont de la propriété d’Oriane et Angel © 2019 Venise.style Tous droits réservés.

Nous tenons à remercier la société Cong SA de nous avoir permis d’utiliser les vignettes de la BD « Fable de Venise » et bien sûr son auteur, Hugo Pratt, que nous admirons et qui a inspiré notre quête

Oriane et Angel .

« Corto Maltese. Le guide de Venise » paru aux Editions Casterman (édition 2018).
Corto Maltese. Le guide de Venise

« Corto Maltese. Le guide de Venise » paru aux Editions Casterman (édition 2018).

C'est à vous :

Write A Comment

Praesent Aliquam consequat. Phasellus dolor Praesent ut